Je Veux Metz saison 3 : Bye bye la Soliatech / tous partis à Metz !


Nous l’annoncions il y a quelques semaines, Souple/hop! s’est vu confier pour la 3è année consécutive la réalisation de la campagne de notoriété de Metz Métropole Développement : Je Veux Metz, saison 3. La campagne est lancée officiellement aujourd’hui, en voici les principaux aspects.

LE PITCH

Octobre 2012. Rien ne va plus à la Soliatech Incorporated.
Contexte morose, Conseil d’Administration vide, abandons de poste en série, démotivation, manque de perspectives… Depuis sa création il y a 10 ans à New York, la Soliatech «World Company» n’a jamais connu une période aussi sombre. Les temps changent…
Salariés, partenaires, associés, familles, tous semblent irrémédiablement attirés vers de nouveaux horizons, poussés par le désir de donner vie à leurs projets, d’offrir à leur entourage un cadre de vie à leur image, de retrouver – enfin – des perspectives positives.
Une question obsède le Président : Où sont-ils tous partis ?
Ne cherchez pas, ils sont tous partis à Metz Métropole, le territoire qui offre les opportunités qu’ils espéraient !

VOIR LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA SOLIATECH INC.
CONSULTER L’INTRANET DE LA SOLIATECH

LE DISPOSITIF

Diffusée du 2 novembre au 31 décembre 2012, la campagne se recentre sur la cible prioritaire : les acteurs économiques. La diffusion s’axe donc sur la presse économique, les principales gares TGV, les salons professionnels ainsi que les sites Internet d’influence.
Cette année, l’affichage dynamique digital apportera une nouveauté au dispositif, en permettant notamment d’adapter les messages selon les lieux de diffusion et les heures de la journée.

UN BEST PRACTICE D’ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE ET ÉCONOMIQUE

Depuis le lancement de la saison 1 qui a fait le buzz avec le bébé qui pleurait et la vidéo décalée qui avait fait l’objet d’une parodie, mais encore plus depuis la saison 2, MMD a été à plusieurs reprises sollicité par des maisons d’éditions qui ont demandé l’autorisation de reproduire les visuels pour des manuels scolaires. De nombreux magazines (presse écrite ou internet) spécialisés dans le marketing ont également sollicitév MMD pour en savoir plus, sans compter les collectivités qui ont intégré les campagnes dans leur benchmarking. La campagne a enfin reçu plusieurs prix pour son originalité et sa pertinence dans un marketing territorial en pleine mutation.


Nouvelles du front!

Belle-île n’aura jamais été aussi belle

Souple/hop! a été mandaté par la Communauté de Communes et l’Office du Tourisme de Belle-île-en-Mer pour renouveler son identité visuelle.
L’identité réalisée reflète les valeurs communes de la destination et du territoire.
Belle-île-en-Mer n’aura jamais été aussi belle.

Leader de la communication institutionnelle

En remportant deux récents accords cadres pour l’ensemble de la communication des Communautés d’Agglomérations de Metz Métropole et la Rochelle, Souple/hop! renforce sa position de leader auprès des collectivités et institutions en France.

Je veux Metz 3

Pour la troisième année consécutive, Metz Métropole Développement a confié la campagne image nationale d’attractivité du territoire à Souple/hop!. Un troisième volet en préparation aussi exaltant que les deux premières (lien vers les 2 premières campagnes). Lancement de la campagne prévue courant novembre 2012. Stay tuned!


« Je veux Metz », saison 2 : prêts à tout pour Metz

QUI : Metz Métropole Développement  
QUOI : Campagne de rupture d’image  
QUAND : 2011  

 

Une campagne novatrice
reconduite sur 2 saisons

L’année dernière, nous lancions le buzz sur Metz avec la campagne « Je veux Metz ». Des personnages dans des situations insolites qui voulaient absolument se rendre à Metz. Cette jeune cadre pleine d’avenir frustrée de ne pas obtenir son poste à Metz, ce chef d’entreprise se mordant les doigts de ne pas avoir profité des opportunités, ce jeune bébé en larmes, désespéré que ses parents n’aient pas pris les choses en main… Cette année, on poursuit la rupture d’image avec la saison 2 : 1 an plus tard, les personnages mis en scène ont pris la décision, coûte que coûte, de s’installer à Metz. Cette année, ils prennent leur destin en main. Et le site jeveuxmetz.com complète la campagne image avec des interviews et portraits de ceux qui s’y sont réellement installés.

 
 
 
 
 



2 prix nationaux pour la campagne « je veux Metz »

La campagne « Je veux Metz » a remporté 2 prix nationaux : L’opération a reçu le prix « Tic&+ » 2010 pour la catégorie « Collectivités Territoriales » ainsi que le prix des communicants publics 2010 des collectivités territoriales, décerné par Acteurs Publics.

Merci à toute l’équipe de l’agence et à Metz Métropole Développement pour nous avoir offert cette belle opportunité créative.


« Je veux Metz » ou l’histoire d’un territoire qui a réussi à changer d’image

QUI : Metz Métropole Développement
QUOI : Campagne de rupture d’image
QUAND : 2010

 

Une campagne devenue un cas d’école du marketing territorial

La mise en place du TGV Est puis l’inauguration du Centre Pompidou Metz a donné une opportunité unique à Metz d’instaurer une rupture d’image. Comment faire ? Avec une campagne humoristique, second degré, qui met en scène de manière insolite des personnages qui veulent absolument s’installer à Metz. Cette jeune cadre pleine d’avenir frustrée de ne pas obtenir son poste à Metz, ce chef d’entreprise se mordant les doigts de ne pas avoir profité des opportunités, ce jeune bébé en larmes, désespéré que ses parents n’aient pas pris les choses en main… Et ce spot TV qui présente un jeune cadre dynamique dans une entreprise ringarde, paumée. Il regrette, comme tous, de ne pas s’être installé à Metz.

La campagne Je Veux Metz (www.jeveuxmetz.com), lancée par un grand événement à l’Hôtel de Sèvres, et appuyé par un solide plan média, a créé un véritable buzz auprès des cibles économiques et du grand public et de nombreux articles ou manuels la citent comme cas d’école pour le marketing territorial.

Souple/hop! a reçu le prix des Communicants Publics 2010 par Acteurs Publics et le Prix « Tic et + » des collectivités territoriales.

Après un nouvel appel d’offres, l’agence a à nouveau remporté le projet de campagne en 2011, en proposant un principe de « saison 2 », suivant l’évolution des personnages : cette fois-ci, ils prennent leur destin en main et, coûte que coûte, s’installent à Metz ! Notons que dans cette saison 2, le site dédié à la campagne s’est transformé en véritable gazette informative, racontant les histoires de personnes nouvellement ou anciennement installées à Metz.